1180 cadres de la Métallurgie répondent à l’enquête temps de travail
9 décembre 2017
Article sur la fonction « éco-conduite » Masternaut
19 janvier 2018

Retraites complémentaires : un nouveau régime pour 2019

Décidé en 2015, ce rapprochement aura nécessité deux ans de travail aux partenaires sociaux pour aboutir. Les services du GIE Agirc-Arrco (les personnels sont identiques depuis déjà de nombreuses années) ont à présent un an pour se préparer à effectuer la bascule. La naissance de ce nouveau régime est en effet programmée pour le 1er janvier 2019. Sauf coup de théâtre, les signataires seront les mêmes que ceux de l’accord de 2015 : CFDT, CFTC et CFE-CGC ainsi que l’ensemble du patronat. Les organisations CGT et FO ont d’ores et déjà annoncées qu’elles ne le ratifieraient pas.

Un nouveau régime plus solide et plus solidaire

« La création de ce régime unique renforce les retraites complémentaires des salariés du privé, a souligné le secrétaire national de la CFDT chargé des retraites, Frédéric Sève. Le système sera plus simple à piloter et plus solidaire entre les salariés, quel que soit leur statut. » Pour les personnes déjà retraitées comme pour les personnes actives, cette fusion devrait d’ailleurs passer relativement inaperçue car elle n’aura pas d’impact, ni sur le niveau des cotisations, ni sur pensions versées. Les craintes de certains au sujet des pensions de réversion et des majorations familiales ont été balayées. Le nouveau régime s’alignera en effet sur le régime le mieux disant. Pour tous les salariés, la réversion s’appliquera à partir de 55 ans (au lieu de 60 à l’Agirc) et le plafond des majorations familiales sera de 2 000 euros au lieu de  1000 euros dans chacun des régimes précédemment.

accord_regime_agirc-arrco_du_17_novembre_2017

accord_prevoyance_du_17_novembre_2017

 

Comments are closed.