Congé parental d’éducation

Tout les salariés du secteur privé quel que soit l’effectif de l’entreprise, l’employeur ne peut pas refuser ce congé.

la mère ou le père, peut demander un congé parental d’éducation à temps plein ou à temps partiel afin de s’occuper de son enfant; Le droit à ce congé est ouvert à l’occasion d’une naissance et jusqu’aux 3 ans de l’enfant ou à l’occasion de l’arrivée au foyer d’un enfant âgé de 16 ans au plus dans le cas d’une adoption.

Important : durant ce congé, le salarié n’est pas payé.

  • À l’issue du congé

Le salarié retrouve son poste d’origine ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente. Le salarié bénéficie également d’un droit à formation professionnelle en cas de changement de technique ou de méthode de travail et d’un entretien professionnel avec son employeur concernant son orientation professionnelle.

Notons enfin que le retour du salarié constitue une cause réelle et sérieuse de licenciement à l’égard du salarié embauché en CDI pour le remplacer.