QUELQUES DATES QUI ONT JALONNE L’HISTOIRE DE LA CFDT

1919 Création d’une confédération de travailleurs chrétiens  (CFTC)  (l’ancêtre de la CFDT)
En réaction au syndicalisme anticlérical de la CGT, vont se constituer des syndicats chrétiens qui prônent un syndicalisme réformiste dont l’objectif est d’améliorer le sort des salariés sans pour autant supprimer le patronat. Ils se regroupent, en 1919, en Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC). Rattachée à la doctrine sociale de l’église catholique, la première CFTC se constitue essentiellement autour d’organisations professionnelles d’employés auxquelles vont bientôt se joindre des jeunes ouvriers et des enseignants.

1964 La CFTC devient CFDT
A l’issue de « l’évolution » vers un syndicalisme laïc, la CFTC se transforme en CFDT. Une minorité refuse la laïcisation et maintient le sigle CFTC.

1988 Pour un syndicalisme d’adhérents
Le congrès CFDT de 1988 qui voit Jean Kaspar succéder à Edmond Maire, met l’accent sur le syndicalisme d’adhérents et sur l’adaptation du syndicalisme face aux mutations économiques et sociales.

1995 : la CFDT soutient la réforme de la Sécurité sociale 

1997 : la CFDT négocie les 35 heures
Revendication phare de la CFDT, la question de la réduction du temps de travail est débattue. La CFDT engage des négociations avec le gouvernement Jospin pour que les 35 heures soient synonymes de création de nouveaux emplois.

2003 : la CFDT obtient le dispositif « carrières longues » dans la réforme des retraites
Négocié par la CFDT, cet accord permet à 600 000 salariés qui ont commencé à travailler tôt de partir à la retraite avant 60 ans.

2006 : la CFDT s’oppose au Contrat première embauche (CPE)

2008 : la CFDT signe l’accord Modernisation du marché du travail
La CFDT obtient de nouvelles garanties pour sécuriser les parcours professionnels : certains droits comme le droit à la mutuelle d’entreprise ou à la formation deviennent transférables après un licenciement.

2010 : la CFDT se mobilise contre la réforme des retraites
La CFDT lutte contre les inégalités de la réforme qui reporte l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans et durcit les conditions du dispositif « carrières longues ».

2013 : la CFDT signe l’accord Sécurisation de l’emploi